Le nouveau Raphael

Si Caravaggio n'avait pas existé, on connaîtrait mieux Annibale Carracci, surtout dans le grand public. Et on le considérerait sans doute comme le "nouveau Raphael", celui qui a restauré les idéaux de la Renaissance en face du style artificiel et intellectuel du maniérisme, style qui a perduré, disons, de 1530 à 1600.  

Les manières de peindre de Carracci et du Caravage ont été comparées ici. Et  les débuts du maniérisme ont été vus dans cet autre exposé.

Dans celui-ci, il s'agit d'approfondir ce qui fait le grand talent d'Annibale Carracci (1560-1609). Car sa manière de peindre fut un jalon fondamental dans l'histoire de l'art au XVIIème siècle. Son style "éclectique" a pu absorber les influences les plus diverses (Raphael, Andrea del Sarto, Corrège, Titien, Véronèse, voire Tintoretto) mais aussi déboucher sur Poussin et, plus loin, Rubens, les deux pôles majeurs (et formellement antagonistes) de la peinture de l'époque, le classicisme et le baroque.

La présentation : Carracci (4.58 Mo)

Ajouter un commentaire