Prolétaires de tous les pays, unissez vous?

Honoré Daumier (1808-1879) et Jean François Millet (1814-1875) sont, avec Courbet, présentés comme les piliers du "Réalisme" français, s'intéressant à la réalité quotidienne, notamment la plus humble, au détriment des grands thèmes religieux, moraux et historiques que préconisaient les tenants de la peinture académique officielle. 

Ceux-ci "régnaient" sur la production artistique de l'époque, aussi bien dans la formation (aux Beaux Arts) que dans la production et le marché, en contrôlant les "Salons" de l'Académie, où étaient exposés annuellement des tableaux sélectionnés, dont certains allaient être achetés très cher par l'Etat, et où étaient aussi décernées des récompenses symboliques, viatiques indispensables aux artistes pour vendre ensuite correctement leurs tableaux.  

Les "Réalistes" n'étaient pas les seuls à s'opposer à "l'Art Officiel". Mais à la différence des Impressionnistes qui leur succèderont dans le défi aux autorités de la peinture, ils ne connurent jamais ultérieurement cette gloire universelle qui fait que de Tokyo à New York, de Paris à Sydney, une exposition impressionniste est la plupart du temps synonyme de succès. Le grand public n'a pas besoin d'intermédiaire ni de codes pour "comprendre" et apprécier les tableaux impressionnistes. 

Millet pourtant fut particulièrement apprécié aux USA à la fin du XIXème siècle, et le musée des Beaux-arts de Boston possède la plus vaste collection de ses tableaux en dehors de Paris. Certaines de ses oeuvres  sont archi-célèbres (l'Angélus, les Glaneuses), mais il reste un peintre "de seconde catégorie" pour le grand public, qui n'est pas comparable à Raphael, Michel Ange, Velasquez, Monet, Van Gogh ou Picasso. Quant à Daumier, peu de gens savent qu'il fut peintre autant que caricaturiste. 

Les "réalistes" ne furent pas les seuls ni les premiers à s'intéresser à "la réalité", même sociale. Avant eux les hollandais au XVIIème siècle, avaient choisi des milieux populaires comme sujet de leur tableau. Mais les "réalistes" s'en distinguent par l'intention, et bien entendu comme pour tout artiste, par la facture (ou de façon plus simple par la "façon", au sens de façonnage) avec laquelle ils peignaient, et qui fait l'originalité de leur style. Ils furent "grands" précisément parce qu'ils accordèrent cette facture à leur intention. Et à ce propos il est intéressant de rapprocher Millet de Daumier, qui furent contemporains et amis, oroches et pourtant si différents.

A ce titre donc, ils méritent, comme on dit, "un détour" : Daumier millet (5.08 Mo)

 

 

Ajouter un commentaire