Rappels d'histoire de l'Art

L'histoire de l'art est généralement divisée en périodes et concerne diverses zones géographiques.  Il y a principalement l'art occidental (essentiellement l'art européen) et l'art des autres civilisations : art chinois, japonais, indien, amérindien, art islamique, art africain etc.

Ce site est consacré à l'art occidental. Je m'intéresse plus particulièrement, à tout ce qui va de l'art roman (aux alentours de l'an 1000) au XIXème siècle. Mais beaucoup de présentations concernent surtout la Renaissance et le Baroque. Dans le futur il n'est pas exclu que j'étende cela. 

Entre l'an Mille et 1900 on peut distinguer plusieurs périodes :

L'art roman, nait au nord de l'Italie et de l'Espagne et se déploie beaucoup dans le midi de la France, avant de gagner d'autres contrées vers le nord de l'Europe, notamment avec l'extension des ordres religieux (bénédictins). Les principaux vestiges sont des églises de forme massive, peu de sculptures (sur les facades et dans les chapiteaux, c'est à dire au sommet des piliers qui tiennent la voûte, à l'intérieur), de l'orfèvrerie, et de rares fresques (peintures murales). Il se prolonge jusqu'au 13ème siècle.

L'art gothique nait en Ile de France au milieu du 12ème siècle (1140). Il se diffusera ensuite dans le reste de l'Europe, notamment en Allemagne et en Europe de l'Est, en Angleterre où il connaîtra des variantes particulières. Il pénètrera peu en Italie. L'art gothique est célèbre par ses cathédrales, légères, élancées, pourvues de grandes baies vitrées, et embellies par de nombreuses sculptures, notamment sur les facades. Les vitraux sont parfois conservés, ainsi que l'orfèvrerie et la sculpture (sur les cathédrales, mais aussi des statues autonomes, en pierre ou en marbre, ainsi que de petits objets en ivoire). Des enluminures (illustrations de livres, de petit format) sont une autre forme d'expression artistique de l'époque. On continuera à constrruire dans le style gothique jusqu'au 16ème siècle. 

La Renaissance nait en Italie au début du XVème siècle (aux alentours de1400). Elle se terminera vers 1600. Inspirée, dans le domaine des Beaux Arts, par le grand architecte florentin Brunelleschi, elle correspond aussi à un mouvement d'idées, commencé au siècle précédent, d'intellectuels italiens qui veulent retrouver le passé glorieux de Rome, notamment sur le plan artistique et culturel. Elle se caractérise donc par un retour à l'Antique. Les artistes de la Renaissance vont, s'ils le peuvent, à Rome admirer les vestiges de la civilisation romaine et s'en inspirer. Un autre élément majeur est la découverte, par Brunelleschi, de la perspective linéaire, qui permet de représenter en 2 dimensions, un objet de 3 dimensions (une boite, un bâtiment...) grâce à l'utilisation du point de fuite vers lequel convergent toutes les droites censées être parallèles, et à la diminution proportionnelle de la taille des objets avec l'éloignement. 

On distingue parfois, de façon grossière, la première Renaissance qui va de 1400 à 1500, la Haute Renaissance, de 1500 à 1530, marquée par les génies de Leonard de Vinci, Raphael, Michel Ange et Titien, et enfin le Maniérisme (de 1530 à 1600). Mais ces dates sont approximatives et il y a chevauchement entre Haute Renaissance et Maniérisme.

La première Renaissance voit la mise en oeuvre de plus en plus élaborée des principes de Brunelleschi : retour à l'Antique (et à l'anatomie en particulier pour représenter les personnages de la façon la plus naturelle possible), perspective linéaire, insertion des personnages dans l'espace ainsi créé. Le tableau est vu comme une "fenêtre ouverte sur le monde", selon l'expression d'Alberti, un humaniste ami et admirateur de Brunelleschi. 

La Haute Renaissance est dominée par la personnalité de peintres d'exception, chacun avec un style particulier. C'est Raphael qui en donne la meilleure synthèse car il a une grande capacité à assimiler le styles de ses collègues et souvent rivaux, Leonard de Vinci, Michel Ange, Titien. De plus il a un sens inné de la composition, de l'équilibre, ce qui donne à ses tableaux une forme de plénitude. Mais il meurt jeune, à 37 ans en 1520. Leonard, plus âgé meurt aussi à cette époque (1516). Les deux autres, Titien et Michel Ange, vivront très vieux et laisseront leur marque sur tous leurs successeurs.

En réaction face à ces "géants", certains d'entre eux tentent de développer un style personnel, qui prend parfois le contrepied des principes généraux édictés durant la première Renaissance et portés au plus haut niveau par les "géants" évoqués, notamment Raphael, et que l'on croyait intangibles. C'est cette réaction qu'on appelle le maniérisme. Mais c'est un peu réducteur. Il y en a en effet plusieurs sortes : de la part des peintres toscans, de ceux qui travaillaient à Rome, des vénitiens, des lombards, des émiliens, etc. Bref il y a plusieurs maniérismes. On essaiera d'en donner un ou deux exemples.

Par ailleurs la Renaissance ne se diffuse en dehors de l'Italie qu'après 1500.

Un événement important durant cette période, sera le Concile de Trente. Réuni par le Pape de 1545 à 1563, il servira à réaffirmer la doctrine de l'Eglise face au schisme du protestantisme. Sur le plan artistique, il consacrera la valeur des images, pour renforcer le catholique dans sa foi. Cela permettra aux artistes de continuer à obtenir des commandes de la part du clergé, pour embellir les églises. Le protestantisme au contraire, n'accorde aucune valeur aux images pour la foi du croyant. 

L'art baroque nait à Rome aux alentours de 1600 et se développera jusqu'au début du XVIIIème siècle en se diffusant dans l'Europe du Nord et de l'Est, jusqu'à St Petersbourg. Il investit les églises et les palais, s'appuie sur l'architecture, la sculpture et la peinture (à fresque ou de chevalet). Il a plusieurs caractéristiques, le goût du monumental, du mouvement, du décor, l'expression des passions et des sentiments. Au départ il s'agit d'un art religieux (dont bien des chefs d'oeuvres sont financés par les papes successifs durant le XVIIème siècle) qui utilise les effets, la décoration et le mouvement pour émouvoir le spectateur et le faire s'approcher de Dieu. Mais peu à peu il est adopté dans le monde séculier (non religieux), par les rois et les princes, et devient un témoignage de leur grandeur supposée.

L'art Rococo, est une variante allégée du baroque, née en France au début du XVIIIème siècle, qui insiste beaucoup sur la décoration intérieure par des boiseries peintes, des tableaux de style "galant". Il s'accomode d'un mode de vie "libertin" et d'une remise en cause du pouvoir spirituel de l'Eglise, au nom de la rationalité. Il sera remplacé peu à peu par l'art Néoclassique (à partir de 1760 et de la découverte de Pompéi notamment) qui prône, comme la première Renaissance, un retour à l'Antique, et à des valeurs morales, contre le "libertinage" du Rococo. Lui aussi implique la peinture, la sculpture et l'architecture dans un seul mouvement. 

Par la suite l'évolution de la peinture se dissociera de celle des autres arts. Elle connaîtra plusieurs "mouvements" : l'Académisme, le Romantisme, le Réalisme, le Préraphaélisme, les Nazaréens, l'Impressionnisme, le Post-impresionnisme, le Symbolisme, etc.  Seul l'Art Nouveau (fin du XIXème début du XXème siècle) proposera le retour à une approche unifiée entre peinture, décoration, architecture, mais en utilisant les modes de production et les matériaux nouveaux qu'a déployés la Révolution Industrielle : le fer, le bois courbé, le béton, le verre transparent ou opaque.

Ajouter un commentaire