La tragédie de sa vie

Ce tombeau de Jules II, Michel Ange le considéra comme "la tragédie de sa vie". L'histoire  est plutôt connue et il n'est pas question de la reprendre ici tant elle a eu de vicissitudes. On en trouve d'ailleurs un excellent compte rendu sur Wikipedia. On présentera quand même 4 des 6 esquisses successives,  telles que Charles de Tolnay a pu les reconstituer. 

Rappelons juste l'essentiel. Le projet s'est étalé sur près de 40 ans: initié en 1505, il s'est achevé en 1542, à la sixième version. Celle-ci se trouve à l'église de Saint Pierre aux Liens (San Pietro in Vincoli), alors que le projet initial aurait dû se trouver à la basilique Saint Pierre au Vatican, sous la coupole édifiée par Michel Ange. Ainsi, comparé à l'intention des deux acteurs, le commanditaire le pape Jules II et l'artiste Michel Ange alors trentenaire, la réalisation finale peut à juste titre être considérée comme un très pâle succédané, pour ne pas dire un "croupion". 

Pour qui veut savoir comment on en est arrivé là, il faut consulter l'article Wikipedia ainsi que le livre de de Tolnay, donné en référence. Ce qui nous intéresse dans l'exposé, c'est ce qui reste de ce très long et très pénible processus de création, et heureusement il ne se limite pas au monument final. Des statues, complètes ou inachevées, présentées ailleurs qu'à San Pietro in Vincoli,  sont un témoignage de la pensée créatrice immense de Michel Ange, à plusieurs phases de son état. 

En tout il y a une dizaine de statues associées à ce projet, que nous allons examiner . L'exposé :  Michelange jules ii 1

Ajouter un commentaire