Pigalle et Falconet, la sculpture française du XVIIIème

Pigalle est pour beaucoup le nom d'une place, coeur du "Paris de la Nuit". Celui qui a laissé son nom à cette place, n'était ni un voleur ni un "noceur" comme on disait au XIXème (aujourd'hui on dirait un "teufeur"). Jean Baptiste Pigalle (1714-1785) était  un sculpteur du Siècle des Lumières, particulièrement apprécié par le roi Louis XV et sa maîtresse, Madame de Pompadour. Il est au coeur d'une génération de sculpteurs français de talent, que l'on connait peu. Les frères Coustou et Bouchardon avant lui, Falconet son contemporain, Houdon après lui, ont porté un certain "style français", qui fait la synthèse entre le baroque incarné par Bernini et le classicisme héritier de la tradition de la Renaissance. 

La personnalité d'Etienne-Maurice Falconet (1716-1791)est plus complexe. Sans doute très intelligent, il n'avait, pas plus que Pigalle, reçu d'éducation, mais se forma en autodidacte à la philosophie, aux lettres classiques, traduisit et annota Pline l'Ancien. Pourtant sa carrière fut difficile en raison d'un caractère très ombrageux. 

Ces deux sculpteurs méritent d'être distingués car ils produisirent chacun un chef d'oeuvre universel, que l'on va découvrir. 

A la place de pigalle2 (6 Mo)

 

Ajouter un commentaire