Palazzo Té Mantoue

Un palais "suburbain"

Mantoue, petite ville du nord de l'Italie dans le delta du Pô, recèle de splendides trésors artistiques, datant principalement de la Renaissance. La ville en effet, a été durant cette période un duché octroyé à une famille de "condottieri" (généraux mercenaires), les Gonzague. Cette dynastie s'est employée à en faire un centre de culture à la fin du XVème et au début du XVIème siècle. Parmi les témoignages de cette splendeur passée, le Palazzo Té est sans doute le plus étonnant palais italien, de type "suburbain". 

Ce type d'édifice, dont on a parlé dans un précédent exposé sur la Farnesina, se situe à la périphérie de la ville (à l'époque), donc " à la campagne" mais pas trop loin du centre urbain. Le seigneur avait l'habitude d'y passer l'été car il y faisait moins chaud, le bâtiment est entouré de jardins. Les romains en leur temps, en avaient déjà construit beaucoup.

Le palazzo Té est né de la rencontre d'un seigneur orgueilleux, le duc Federico II Gonzaga, et d'un peintre et architecte au génie aussi versatile qu'impertinent, Giulio Romano (Jules Romain en français). Celui-ci, auparavant principal assistant de Raphael à Rome, reprit l'atelier du maître quand ce dernier décéda (jeune, à 37 ans) en 1520.  Romano travaillait donc essentiellement pour le pape. Mais son irrévérence lui avait fait fuir cette cour, de peur d'être emprisonné, et il était aller se réfugier à Mantoue en 1524, auprès de ce Duc Federico II qu'il servit jusqu'à la fin de sa vie. Le duc cherchait un peintre capable de mettre en images et dans la pierre, tous les projets de grandeur qu'il nourrissait. De cette entente entre Federico II et Giulio Romano naquit le Palazzo Té, sur l'ile Tejeto (abrégée en Te). 

Le PDF Palazzo te a mantoue 2Palazzo te a mantoue 2 (3.13 Mo)

Le diaporama Palazzo te a mantoue 2Palazzo te a mantoue 2 (5.13 Mo)

  

 

 

 

Ajouter un commentaire