Masaccio Masolino

Qui est le maître, qui est l'élève?

Cet exposé est peu original. Il est centré sur la personne de Masaccio (Tommaso di Giovanni Cassai, 1401-1428), le maître de la perspective linéaire en peinture, qu'il aurait apprise de Brunelleschi. On considère après Vasari qu'il a révolutionné la peinture florentine du début du XVème siècle, et par contrecoup largement influé sur la peinture occidentale. Michel Ange était un admirateur de Masaccio dont, durant sa jeunesse, il a copié les travaux. 

Masaccio, durant sa brève vie, a travaillé principalement avec Masolino (Tommaso di Cristoforo Fini, 1383-1447), son aîné.  Leur chef d'oeuvre principal, la Chapelle Brancacci à Santa Maria del Carmine à Florence, est "incontournable" pour comprendre ce qui fait l'essence de la Renaissance Italienne. Mais on a parfois du mal à distinguer qui a fait quoi dans ce travail commun, d'autant qu'un troisième larron, Filippino Lippi, est intervenu sur ces fresques, 50 ans après. Il est malgré tout possible de se faire une idée du style de chacun ces peintres, de façon à pouvoir les identifier dans des oeuvres ultérieures.

C'est ce qui est proposé à la fin de l'exposé où on examine un autre cycle de fresques, en principe dû à la seule main de Masolino, mais où Masccio serait peut être intervenu. Pouvez vous confirmer ou infirmer ce jugement? 

L'exposé en PDF  Masaccio et masolino (4.17 Mo)

Ajouter un commentaire