La voûte de la Chapelle Sixtine

La Chapelle Sixtine est une vaste salle du Palais du Vatican qui contient la plus grande fresque jamais peinte par un seul artiste: elle recouvre tout son plafond (plus de 1000 m²). L'auteur de ces fresques est Michel Ange, et il les a peintes entre 1508 et 1512.

Cette Chapelle est le lieu où s'enferment les cardinaux pour élire le pape (conclave); celui-ci y célèbre des messes privées et publiques, notamment devant les ambassadeurs des pays du monde entier auprès du Saint-Siège. Bref c'est un haut lieu du pouvoir papal, et dès son origne, en 1473, elle a été conçue comme telle par Sixte IV. En 1481-1482 il a fait peindre les murs à fresque par un groupe d'artistes florentins et ombriens, dont Botticelli et Perugino. Un autre exposé est consacré à ces fresques. Mais à l'époque, la voûte de la chapelle était restée peinte en bleu, parsemé d'étoiles.

En 1505-1506, profitant de travaux nécessités par des fissures dans la voûte, Jules II décide d'y faire peindre les 12 apôtres par Michel Ange. Mais celui-ci qui n'a peur de personne même pas du pape, change le programme et en fait quelque chose de bien plus ambitieux.  

En haut du mur, au dessus des fenêtres et sous la voûte (donc plus près de la terre par rapport à celle-ci), il peint des personnages de l'Ancien Testament, qui n'ont pas connu la Grâce, puisque nés avant l'arrivée du Christ dont le sacrifice a sauvé l'humanité du péché originel. Ces personnages sont donc affligés. 

Au dessus, entre les "écoinçons" (les triangles sphériques sur lesquels retombe la voûte) il peint de grands Prophètes et Sybilles. Et sur la voûte proprement dite qui représente "le Ciel". Il y élabore 3 épisodes concernant l'origine de l'Humanité selon la Bible, en 9 tableaux: Les vicissitudes de Noé (précurseur du Christ car lui aussi a sauvé l'Humanité, du Déluge), celles d'Adam et Eve (parents de l'Humanité) avant et après le Péché Originel, et enfin la Création du Monde par Dieu.

Avant de lire l'exposé on peut faire une visite virtuelle à 360° de la Chapelle en cliquant ici.

La version PDF de l'exposé : Chapelle sixtine defChapelle sixtine def (3.01 Mo)

 

Ajouter un commentaire